Le community manager et le social media manager


Quelles sont les réelles différences entre un social media manager et un community manager ?


Voila un sujet qui a déjà été traité sur le web et certainement plusieurs fois. Cependant il me paraissait opportun de le ramener au premier plan, et d’en faire ressortir les qualités requises premières. L’intérêt étant d’intégrer la francisation du terme community manager, devenu animateur de communauté. Cela semble naturellement parler de soi-même à la lecture d´une définition bien de chez nous… mais est-ce vraiment la finalité de son travail « d’animer » ?

Le community manager ou animateur de communauté

Sans vouloir dresser un portrait qui couvre l’ensemble de ses missions, le community manager à un rôle premier qui a bel et bien trait à la gestion d’une communauté (ou plusieurs). Il a pour rôle de l’animer, et donc de la faire vivre par un apport de contenu et une interaction avec ses membres (des internautes). Rechercher de l’engagement est directement lié à son travail d’animation. C’est autour de ce cœur de métier que ses tâches gravitent, car il y a un ensemble de paramètres à comprendre et à mettre en lumière, pour canaliser son rôle et ne pas en faire un factotum du net.

Nous pouvons d’ores et déjà dire qu’il y a 2 types de community manager; celui qui est en poste au sein d’une entreprise, agence ou n’importe quel autre organisme au sein duquel il sera un salarié. Et à l’opposé l’indépendant, qui lui verra son rôle cadré par l’étendue de ses compétences. On remarquera qu’en indépendant, il a tout intérêt à élargir sa casquette pour des missions qui nécessite un travail en amont de l’animation de communauté, à savoir la partie stratégie et son déploiement sur les réseaux sociaux.

Au sein d’une structure mature au niveau du digital, le community manager est plutôt perçu comme un exécutant. Il se limitera plutôt à de la production de contenu au travers des réseaux sociaux et éventuellement de blogs, mais touchera rarement la partie stratégie, qui elle sera pensée en amont. Attention ! je ne dis pas que c’est systématiquement le cas, car je ne voudrais pas amoindrir ses compétences et voir son champ d’action restreint. Mais force est de constater que si nous prenons un point comme le SEO par exemple, il peut être amené à en user. Ça figure bien sur sa fiche metier, mais le SEO est également lui-même un métier à part entière. C’est ici qu’il faut saisir mes propos quand je différencie des métiers et des rôles/missions.

Le social media manager

Le jour ou je me suis marié, j’ai été bien embêté de trouver un terme francisé à social media manager (pour ceux qui ne sont pas encore mariés, sachez que si le jour arrive on vous demandera votre profession… et il faudra un métier à la consonance bien française pour valider votre acte). Alors ? Animateur de réseaux sociaux, ce qui a peu de choses près ressemble à notre animateur de communauté. D’un côté on parle de ce que le support offre comme moyen d’expression; une communauté ! de l’autre on parle d’un ensemble de supports; les réseaux sociaux ou médias sociaux. Dans le cas du social media manager on se place déjà plus en amont, on a un regard sur les supports comme moyens ou outils au travers desquels on diffuse du contenu. Il y a donc une réflexion à apporter sur le moyen de communiquer sur ces supports, à partir d’une source diffusant de l’information par exemple, comme un blog.

Le social media manager va donc être ici la personne en charge de la stratégie de positionnement via les réseaux sociaux, ou tout au moins venir en appui à un responsable de service communication ou d’un pôle digital. Son rôle à lui n’est pas d’animer ou très peu ! Il à plutôt un rôle de stratège qui se situe à la frontière d’un consultant en interne. Il a également une forte casquette en marketing digital (webmarketing), au travers de laquelle il sera amené à analyser et veiller à l’aide à d’outils dédiés notamment.

Il devra ou sera amener à superviser l’activité d’un ou plusieurs community managers au sein de la structure. Dans le cas ou un social media manager est en place, il y a fort à parier qu’au minimum, un community manager soit présent… a moins que lui-même ne joué le rôle des 2 à la fois. S’il en devient de même que pour le community manager indépendant comme on l’a vu plus-haut… alors quel terme choisir pour coller à la réalité ?

Social media manager ou community manager, voilà un dilemme dans beaucoup d’esprits des acteurs du digital. Rien ne semble pourtant faux dans les termes, mais on rehausse tout de même une compétence chez l’un par rapport à l’autre. J’aurais tendance à dire social media manager pour celui qui à la charge de la stratégie, et community manager pour la partie animation au sein des réseaux sociaux.

Pour finir sur un dernier point et non des moindres, j’en verrai bien certains glisser rapidement vers le social media management. Vous comprendrez pourquoi je dis cela d’ici 2 minutes. Notons également une chose à ne pas négliger et qui reste valable pour nombre de métiers, plus on est spécialisé dans une branche, mieux on maitrise son sujet et donc on négocie mieux…

Le salaire

Le meilleur pour la fin ! Les chiffres présentées ci-dessous, qui m’ont déjà servi pour étayer un article sur le blog du journal du community manager (voir ici) sont tirés du magazine challenges nº334 du 28 février 2013

Le Community Manager

  • Selon Urban Linker, cabinet de recrutement web : « Il doit avoir une bonne qualité d’écoute et des qualités rédactionnelles. Des compétences techniques sont également nécessaires pour gérer l’animation des sites. Il peut être amené à utiliser des outils collaboratifs (newsletters, blog) et les fonctionnalités des réseaux sociaux. Il aura pour objectif d’évoluer vers un rôle de social media manager. »
  • Son salaire : de 24.000 à 35.000 € brut

Le débouché pour le Community Manager : Le Social Media Manager

Le Social Media Manager

  • Le profil d’après l’APEC : Ce poste est ouvert à des personnes confirmées, passionnées par les réseaux sociaux, avec une bonne connaissance des techniques du webmarketing. Elles doivent pouvoir suggérer, voire imposer une stratégie nouvelle en termes de positionnement web au sein de l’entreprise »
  • Le poste : Il doit identifier et suivre les acteurs les plus influents du web et les lieux d’expression incontournables : Blogs, Facebook, Twitter, Linkedin…
  • Objectif : optimiser la visibilité de la marque.
  • Son salaire : 50.000 à 80.000 € brut – Un salaire qui démarre au double de celui d’un community manager.

Ainsi il est clair que le salaire les différencie bel et bien ! Il s’agit donc d’être prudent en terme d’intitulé et de compétences à mettre en avant. Si un community manager indépendant à plus de liberté quant au cadre de ses compétences à faire valoir, il a tout intérêt à développer un profil orienté vers le social media manager. Ça reste un sentiment à partager ou pas ! mais l’aspect stratégique est d’avantage rattaché à son profil plutôt qu’au community manager, même si encore une fois, il peut aussi y travailler. Je reste donc prudent dans les termes, et relativement succinct sur l’ensemble des missions qui sont confiées à l’un comme à l’autre. Je rapporte en partie des éléments de réponses issus de professionnels tout en mettant l’accent sur la réelle différence qui elle se situe au niveau du plan stratégique. Néanmoins c’est aussi au travers de ces quelques ajustements, qu’un community manager peut faire valoir des compétences orientées plutôt vers le social media manager.

Je vous invite à apporter vos propres témoignages et votre vision des 2 métiers.

Le Community Manager

Le Community Manager
8.5

Animation de communauté

10/10

    Rédaction

    9/10

      Création | Photoshop

      7/10

        Pros

        • Métier passionnant

        Cons

        • Salaire peu élevé
        2 réponses

        Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

        1. […] de projet qui va de l’amont à l’aval. Conseils pour une veille et une curation efficace. Le community manager et le social media manager – Laurent Bour. Voila un sujet qui a déjà été traité sur le web et certainement plusieurs […]

        2. […] Quelles sont les réelles différences entre un social media manager et un community manager ?  […]

        Répondre

        Se joindre à la discussion ?
        Vous êtes libre de contribuer !

        Laisser un commentaire

        Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

        Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.